AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Blinded In Chains » {Jasper}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Grace Cullen

avatar

Féminin
Nombre de messages : 87
Age : 34
*__Groupe : { The Truth Beneath The Rose *
*__Citation : I don’t expect anything from anyone. I already expect enough from myself.
*__ Identity Photo :
Date d'inscription : 27/07/2008

You and S.S.S
*__Love: Why can't I breathe whenever I think about you?
*__Relations:
*__Humeur:
100/100  (100/100)

MessageSujet: « Blinded In Chains » {Jasper}   Ven 9 Jan - 20:59

&
« Blinded In Chains »


Debout dans la salle d’essayage, la barre de ses lunettes Chanel entre ses lèvres, Grace Cullen observait attentivement les modélistes s’activaient autour du mannequin pour la vêtir de la robe qu’elle avait elle-même élaboré. Ces dernières voulaient son avis de styliste quand au bon positionnement de la tenue, avant de la présenter à leur supérieure qui déciderait par la suite si elle était assez parfaite pour s’en servir lors de la cérémonie qui devait à avoir lieu une semaine plus tard. D’ordinaire, Grace était passionné par son métier et ne relâcher pas un instant son attention, ni la pression qu’elle exerçait sur son entourage. Pourtant, ce soir, ses yeux ne cessaient ne revenir à la grande horloge du fond de la salle tandis que ses mais jouaient nerveusement avec le ruban en satin bleu qu’elle avait retirée à un haut quelques heures auparavant et duquel elle ne semblait à présent plus pouvoir se séparer.

-Mademoiselle Cullen ?

Grace eut un mouvement de recul en entendant cette voix qui la ramena à la réalité de part son caractère inattendu et la langue employée. Elle détacha une fois de plus ses yeux de la pendule et baissa ses prunelles vers la jeune fille qui s’était chargé de vêtir le mannequin, l’interrogeant d’un léger signe du menton.

-Qu’en pensez vous, mademoiselle ?

« C’est très bien Martine, continuez comme ça. »

Un large sourire fendit le visage de la jeune stagiaire française, elle était ravie. Grace lui sourit également puis la salua d’un gracieux hochement de tête avant de tourner les talons et de se diriger vers son bureau où elle rassembla ses affaires.

-You seem well hurried to leave tonight, Grace!

L’intéressée jeta un coup d’œil par dessus son épaule pour voir s’approcher Jenna, une amie de travail, sa voix lourde de sous entendu et son regard brillant comme à son habitude de ragots et petites histoires croustillantes à se mettre sous la dent.

« No. No, not at all, why do you say so Jenna? »

Demanda la jeune anglaise de son accès très distingue, sa voix douce et impassible tandis qu’elle enfiler sa longue et légère veste noire.

-Well usually you leave after everybody, to finish your stuffs and now it’s not even the end of your day and you’re packing… that’s why…

Elle s’assit sur le large bureau en verre de Cullen en se pencha vers son amie, un sourire entendu sur les lèvres:

-Do I know him ?

Alors qu’elle hissait son petit sac sur son épaule, Grace laissa échapper un léger rire dans un souffle tout en roulant des yeux :

« You’re wasting your time, Jenna, nothing exciting will happen for me tonight. Yes, I’m seeing someone, but this is not a big deal. Have a good weekend, my dear, see you on Monday! »

Puis, sans lui laisser le temps de contre attaqué, elle déposa une bise sur sa joue et fila hors du bureau. Sa démarcha déterminée, tranquille, l’air de rien, se pressa toutefois alors qu’elle tournait dans les couloirs, une fois hors de porté de vue. C’est presque en courant qu’elle arriva jusqu’aux toilettes et s’y précipita en jetant un petit coup d’œil autour d’elle afin de s’assurer qu’elle était seule. Elle se dirigea rapidement vers le miroir tout en fouillant dans son sac pour en sortir son crayon pour les yeux. Elle fit une retouche maquillage, en profitant pour se redonner des couleurs discrètes à l’aide de son blush, détacha sa longue chevelure jusqu’alors attaché en un chignon décoiffé et l’arrangea autour de ses épaules, lui redonnant par la même occasion du volume. Là, elle recula de quelque pas pour s’observer dans son ensemble : Sa chevelure brune, lisse et soyeuse arborait des anglaises sur leurs pointes et tombait gracieusement jusque dans le milieu de son dos ; Sa légère veste noir ouverte lui arrivait à mis cuisse, couvrant ainsi pour partie son minishort noire sous lequel elle avait enfilé un collant opaque noire, surmonté de longues bottes de la même couleur. La brunette se contorsionnait pour voir ce que donnait sa tenue de dos quand la porte d’entrée s’ouvrit, la faisant sursauter. Elle fin alors d’être entrain de se baisser pour ramasser son sac et, tout en toisant l’intrus du regard, elle ressortit tête haute des toilettes pour femmes.

La brunette poussa la porte de l’immeuble et s’adossa au mur tout en enfila ses petites mains dans ses poches pour se tenir plus chaud. Bien, maintenant elle n’avait plus qu’à attendre Jasper. Ce dernier devait passer la chercher devant son lieu de travail –elle n’ayant toujours pas le permis- pour l’emmener ensuite faire du shopping afin d’acheter sa robe pour la cérémonie de la semaine suivante. Jasper ne devait plus savoir que penser d’elle, vraiment. Elle ne lui avait pas donné de nouvelle pendant près de deux semaines et voilà que pas plus tard que la veille, elle l’appelait pour qu’il l’accompagne faire du shopping –sortie exclusivement réservée aux petits amis très aimants- et qui plus est était dans le but d’acheter une robe pour une cérémonie des plus importantes dans sa vie. Il devait la trouver bizarre et chiante, à ne pas savoir ce qu’elle voulait. Grace elle-même se faisait cette impression, mais à la plus grande joie de la jeune femme, il avait accepté et n’avait même pas parut agacé à l’idée de faire les boutiques.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Blinded In Chains » {Jasper}   Dim 11 Jan - 0:58

Le métier de Jasper le passionnait. Après des années de fac et de travail acharné, il avait enfin réussit à entrer en internat et effectuait actuellement sa première année d’interna à l’hôpital de Los Angeles. De formation médecine générale, il avait demandé à avoir une formation qui le passe dans les différents services, ainsi il ne se cantonnait pas uniquement à un seul type de problèmes. Le mois précédent, il avait été assigné aux urgences et aujourd’hui, il démarrait sa première semaine dans le service de désintoxication, celui qui l’intéressait tout particulièrement puisque sa vocation de devenir médecin remontait à l’époque où, incapable de faire un geste utile pour l’aider, il avait du regarder un de ses plus proches amis mourir d’une overdose en attendant l’arrivée des secours. Avec ce qu’il connaissait aujourd’hui, Jasper aurait pu le sauver, il en était certain. Mais la vie prenait d’étranges tournants. Il avait commencé sa journée avec une adolescente d’une quinzaine d’année qui avait pour habitude de prendre des rails de coke avant d’aller à des fêtes. La fille semblait stable, mure et ses parents avaient une fortune colossale. Mais ils la délaissaient. Un soir qu’elle était seule chez elle, un mauvais dosage de sa drogue l’aurait laissée pour morte si jamais une de ses amies n’avait pas décidé de rentrer dans sa chambre par la fenêtre pour venir lui rendre visite. Assise sur son lit, une expression butée sur son visage malgré les perfusions qui criblaient son bras gauche, elle n’avait pas daigné desserrer les lèvres et semblait bien irritée qu’on la garde dans une petite chambre blanche. Le patron de Jasper avait ordonné qu’on ne la sorte dès qu’elle serait rétablie mais l’Irlandais, qui redoutait une tentative de suicide sous ces aspects d’accident comptait bien le convaincre de la garder et de lui apporter un soutiens psychologique. C’était pour cela qu’il était entré dans la médecine : aider les personnes qui en avaient besoin qu’elles puissent ou non l’exprimer. Pas pour se faire de l’argent ou être bien perçu de son entourage, ce n’était pas comme s’il avait l’habitude de vivre pour avoir l’assentiment des autres.

Pourtant, aujourd’hui il n’avait pu s’empêcher d’être distrait. Alors qu’il rendait visite à ses différents patients et prenait compte de leurs situations, il n’arrivait à se concentrer sur leur cas qu’au prix d’un véritable effort qu’en temps normal il n’avait même pas à fournir. La raison de cette distraction, il la connaissait et elle portait le nom de Grace Cullen. Sa rencontre avec la délicate Anglaise remontait à quelques mois déjà alors qu’elle accompagnait sa petite sœur au World’s End Bar où il lui arrivait de faire la sécurité. Il avait tout de suite été par la pureté de ses traits et séduit par son délicat accent Londonien. Néanmoins Grace et lui ne faisaient pas partie de ces personnes qui cherchaient absolument à s’inscrire dans une relation longue durée. Toujours est-il qu’ils ne résistèrent pas longtemps à l’attraction physique qui les liait et dans un premier temps la nature du lien qui les unissait se résumait à de tendres caresses. Au cours des mois qui suivirent, une véritable complicité s’installa entre eux et sans que Jasper ne s’en rende compte, ils se mirent à se voir beaucoup plus régulièrement et dans différentes circonstances. Puis, quelques semaines plus tôt, Grace avait semblé plus froide, plus distante avant de tout bonnement cesser de lui donner des nouvelles. C’est à partir de cet instant que Jasper avait réellement commencé à se poser des questions. Alors qu’elle disparaissait de sa vie, Jasper réalisa qu’il tenait plus à elle qu’il ne se l’était fait croire les mois précédents. Il se rendit aussi compte que de sa jolie Anglaise il ne connaissait quasiment rien que ce qu’elle voulait bien lui montrer, à savoir pas grand-chose. Il n’était jamais venu chez elle alors qu’elle avait pris l’habitude de passer différentes soirées chez lui. Il savait qu’elle venait de Londres mais ignorait pourquoi elle était venue aux Etats-Unis. Il savait qu’elle ne pouvait jamais s’absenter longtemps de chez elle mais ignorait qui était cette personne qui retenait autant son attention. Elle pourrait aussi bien être mariée qu’il n’en serait pas vraiment surpris. Pourtant, même cette éventualité ne lui donnait pas envie de tirer un trait sur la jeune femme. C’est pourquoi il avait accepté avec joie son invitation à une après midi shopping après son service. Cette activité ne faisait pas partie de ses favorites mais lorsque Grace lui avait avoué qu’elle devait absolument se trouver une robe de soirée pour une cérémonie importante, il n’avait eut ni la force ni l’envie de décliner. Et depuis cet instant, ses pensées convergeaient indéniablement vers cet après midi qu’ils allaient passer ensemble et ce qu’il signifiait –ou pas.

-Docteur Carwyn ?

Demanda une voix que Jasper identifia comme celle d’un infirmier. D’un air peu vif, il releva la tête du dossier de l’alcoolique qu’il tenait entre ses mains sans le lire et son regard se posa sur le jeune homme qui attendait, la bouche en « o », qu’on lui donne quelques instructions. Dans son esprit, Jasper tenta de retrouver la question que ce type avait bien pu lui poser et en conclu qu’il s’agissait forcément de quelque chose comme « What can I give to this patient ? ».

"Physiological serum perfusions to keep him hydrated and bring back the balance in his bloodstream. Don’t try to feed him or make him drink anything before tomorrow morning or he’ll start putting again."

Répondit-il sans hésitation avant de refermer le dossier puis de se diriger hors de la petite chambre. Un rapide coup d’œil à sa montre lui apprit que son service touchait à sa fin et il se dirigea vers les vestiaires pour se changer, profitant du fait que son supérieur ne se trouvait pas dans les parages pour se faufilait rapidement hors de portée. D’ordinaire il était toujours le premier a arriver et partait dans les derniers mais là il ne voulait pas prendre le risque qu’un problème de dernière minute ne le retarde : il n’avait pas passé les deux dernières semaines de sa vie à se demander où cette relation avec Grace le menait pour la laisser poireauter sur un trottoir tandis qu’il écoutait son responsable geindre sous la quantité de travail qu’il avait a gérer. Sa blouse sous une main, Jasper regagna donc rapidement sa voiture et s’installa au poste de conduite avant de quitter rapidement les lieux et de se diriger vers l’endroit où Grace lui avait donné rendez-vous. Depuis le temps qu’elle habitait aux Etats-Unis, la jeune femme n’avait toujours pas passé son permis de conduire et d’un côté Jasper pouvait la comprendre : pour quelqu’un qui était habitué à conduire à gauche, se mettre soudainement à droite avait quelque chose d’effrayant. Tournant dans la rue où Grace l’attendait, Jasper n’eut pas longtemps à la chercher des yeux pour la repérer, délicatement adossée contre un mur, terriblement sexy dans son petit short à la mode et sa longue veste noire. Il ignorait si c’était sa profession de stylisme ou sa classe naturelle mais le jeune homme avait l’impression que quoi qu’elle porte, la grâce de sa silhouette était mise en valeur par ses vêtements. Il gara sa voiture à quelques pas de l’endroit où elle se trouvait et s’en extirpa pour venir à sa rencontre. Alors que ses pas le rapprochaient de la jeune femme, il s’étonna en réalisant qu’il se hâtait et qu’un sourire heureux étirait ses lèvres tandis que les battements de son cœur s’accéléraient. Grace avait d’étranges répercutions sur sa physionomie…

"Hey, I hope I didn’t keep you waiting for too long."

Lui dit-il tout en se penchant vers elle pour poser un baiser sur sa joue. L’instant précédent, il s’était demandé comment il était sensé se comporter avec elle après ces dernières semaines pour le moins étrange dans leur relation qui déjà n’était pas si explicite ; mais maintenant qu’il se trouvait à ses côtés, les gestes lui venaient naturellement, comme celui de passer un bras autour de sa taille gracile pour poser sa main dans le creux de sa hanche.

"You look amazing."

Ne put-il s’empêcher de remarquer avec sincérité. Elle était d’une beauté à couper le souffle avec ses traits fins et ce sourire qui touchait ses longs yeux noisette en amande. Une envie pressante d’embrasser ses lèvres fines au coupé si féminin se fit ressentir mais il jugea que ce désir n’était peut être pas approprié à la situation. Le mode de fonctionnement de l’esprit de Grace était probablement l’une des rares choses sur terre que Jasper n’arrivait absolument pas à comprendre. Il s’efforça donc de remettre cette pensée à plus tard et se contenta de l’entraîner vers sa voiture sans lâcher sa taille. Tel un parfait gentleman, il lui ouvrit la porte de sa voiture avec un sourire et prit à nouveau sa place derrière le volant en pour les mener en direction du centre commercial.
Revenir en haut Aller en bas
 
« Blinded In Chains » {Jasper}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» the mysterious explorations of Jasper Morello
» Jasper & Alice Forever
» Bella Jasper... Fille de Antonio Jasper
» Jasper Gill Westman
» Rep. Bob Barr Says Haiti Ex-Dictator JCD Seeks to Unlock Swiss Funds

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: .. LOS ANGELES CITY .. :: 
■ Hollywood
 :: Seventh Market Place
-
Sauter vers: