AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Content de te revoir...enfin façon de parler [C.T]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chase Bradford
¤ Propriété de Melle Livingstone
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5677
Age : 29
*__Groupe : I just want to live
*__Citation : Life sucks and then...you die
Crédit : M'ci à Obsession pour le zoli vava^^
Date d'inscription : 22/03/2008

You and S.S.S
*__Love: Le truc en pierre bat toujours, n'en déplaise à certains
*__Relations:
*__Humeur:
40/100  (40/100)

MessageSujet: Content de te revoir...enfin façon de parler [C.T]   Jeu 2 Juil - 21:38

    Si l'on demandait à n'importe quel client de ce café, il répondrait sûrement qu'il s'agissait d'un après midi comme tant d'autre dans le Starbuck. Les serveurs s'activaient à satisfaire les clients qu'ils soient de nouveaux venus ou des habitués. Et les clients se contentaient de savourer leur café et parfois prenaient le temps de discuter quelques peu avec des amis. Certains se permettaient même de rire un bon coup. Cependant tous n'étaient pas d'humeur à la pause, aux rires et au repos. Parmi, les clients se trouvait une figure bien singulière. Penché au dessus d'un bloc notes, un stylo à la main et la tasse du café qu'il venait de commander de l'autre, Chase avait choisi le Starbuck comme son lieu de travail. Depuis qu'il avait fait de sa passion une carrière, il n'y avait pas un seul jour où il ne s'était pas installé à un café pour essayer d'écrire. Et les habitués du café qu'il fréquentait habituellement étaient aussi accoutumés à le voir s'affairer avec tous ces morceaux de papier. Seulement, maintenant qu'il avait décidé de se délocaliser vers un autre café, il s'attendait presque à entendre les autres clients murmurer et s'étonner de le voir griffonner quelques mots, rayer, murmurer pour chercher quelle formulation convenait et parfois même grogner de frustration. Bien entendu, il ne s'attendait pas à ce qu'on le reconnaisse. Le métier de romancier n'entraînait pas une exposition extraordinaire et quelqu'un comme lui qui avait pris une longue "pause" ne pouvait pas s'attendre à ce qu'on se souvienne de lui. D'ailleurs, c'était même pour ça qu'il était venu au Starbuck. Le jeune homme était persuadé qu'il ne tomberait sur personne qu'il connaissait.

    Non, il ne cherchait pas à éviter toute personne qui avait jamais entendu parler de lui. Il n'y avait qu'une seule personne dont il souhaitait se débarrasser : Matthews Grey. Le jeune PDG avait l'habitude de s'arrêter au café où il s'installait d'habitude. Il ne savait pas vraiment si parce que le café là bas était délicieux ou parce qu'il prenait un malin plaisir à se moquer de lui et de ses errements. Oui, Chase avait été virulent lorsqu'il n'était encore qu'un adolescent indigné par le comportement de Matthews et ses "semblables" et le jeune Grey n'avait jamais hésité à lui faire payer. Jusqu'alors il avait supporté ses railleries, peut être parce qu'il était trop humilié pour songer à préserver ce qu'il lui restait de dignité peut être parce qu'il sentait qu'au fond ce n'était pas de la méchanceté de la part de son vieil ennemi. Quoiqu'il en soit, si ce n'était pas quelque chose de très agréable, ça avait le mérite de le distraire d'une réalité qui était bien plus ennuyeuse pour lui. Le fait qu'il n'arrivait pas à écrire plus d'une ligne correcte pouvait être frustrant par moments. A tel point que les passes d'armes auxquelles ils s'adonnaient habituellement devenaient une bouffée d'air frais quand bien même elles ne tournaient pas à son avantage. Seulement, l'inspiration semblait lui revenir petit à petit depuis qu'il avait accepté un certain interview. Les émotions qu'il croyait avoir enfouies avec l'adolescent qu'il avait jadis été, elles, ne se firent pas attendre. Et si la manière dont elles le secouaient depuis lors l'épuisait, il devait dire que c'était la plus forte des motivations. Lorsque la crédibilité de la personne que l'on aimait le plus au monde était en jeu, on devait être capable de déplacer des montagnes. Du moins, c'était ce qu'il se disait lorsque la tâche devenait extrêmement difficile. S'il avait besoin de faire appel à des émotions si intenses qu'elles finissaient par être douloureuses pour avancer, il n'avait pas besoin qu'un énergumène vienne le déconcentrer pour "prendre de ses nouvelles".

    Malheureusement sa stratégie si brillante soit elle avait une faille et de taille. Les cafés n'étaient pas spécialement placés près d'habitations par contre, ils se trouvaient près des lieux de travail de certaines personnes. Il en avait fait l'expérience avec Matthews et il ne tarderait pas à la faire avec quelqu'un d'autre. D'ailleurs, le destin avait décidé de se moquer du pauvre Bradford puisqu'alors qu'il leva la tête pour laisser son cerveau s'aérer quelques secondes il aperçut quelqu'un qu'il n'était pas pressé de revoir. Cheveux châtains, yeux bleus et même ce sourire qu'il avait eu tant de mal à supporter depuis la première fois qu'il avait posé les yeux dessus. L'espace d'un instant, il se demanda combien de chances il avait de passer inaperçu. Il n'avait pas de chance, comme Chad Travis n'avait pas beaucoup changé, à part une barbe de quelques jours, Chase restait pratiquement le même qu'il était quelques années auparavant. Sa seule chance était que l'autre jeune homme ne le remarque pas.


    Génial...

    Dans un soupir, il se replongea à son travail. Après tout, s'il lui restait quelques secondes de tranquillité avant que Chad ne décide de se rappeler à son bon souvenir. Et à ce moment là, il ne pourrait pas faire semblant de ne pas le reconnaître. Ce qui serait une bonne idée mais son jeu d'acteur n'était pas spécialement au point pour ce genre de choses. Et ses idées fusaient, il pouvait quand même avoir quelque chose à noter. Ou alors, il déciderait qu'il n'y avait aucun intérêt de discuter avec un de ces individus qu'il méprisait à l'époque du lycée. C'était la meilleure chose qu'il pouvait décider. Mais bon, il n'avait jamais compté sur Chad pour avoir de bonnes idées. Les idées que jeune homme étaient plutôt dans le genre malsain. Se moquer des personnes qu'il estimait inférieures à lui était bien dans son genre. Du moins dans le genre de celui qu'il avait un peu connu au lycée. Et il était justement dans cette catégorie. C'est pourquoi, il poussa un soupir désabusé lorsqu'il vit l'homme aux yeux bleus s'approcher de sa table. Peut être devait-il éviter les cafés...S'il devait à chaque fois y retrouver des idiots qui n'avaient rien de mieux à faire de leurs pauses que chercher des ennuis, autant trouver un autre lieu qui stimulerait son imagination.
Revenir en haut Aller en bas
Chad Travis

avatar

Masculin
Nombre de messages : 20
Age : 31
*__Groupe : Womanizer*
*__Citation : Trouve l'inspiration qui te guide dans un endroit où tes rêves se réalisent...
*__ Identity Photo :
Crédit : Zhiming création
Date d'inscription : 02/07/2009

You and S.S.S
*__Love: K
*__Relations:
*__Humeur:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Content de te revoir...enfin façon de parler [C.T]   Jeu 2 Juil - 23:03

  • La routine, quoi de plus naturel ? Chad Travis avait ses habitudes, ses repères, et ses petites manies, qu'il répétait indéfiniment. Étant le gérant de « l'Aphrodisia », un club branché de striptease, Chad se réveillait à l'heure où les gens, en général, repartait au travail, sur le coup des 14h. Sa méthode de réveil ? Une bonne douche, puis un bon café. Et c'était comme ça quasiment tous les jours. A cette heure là, il était très souvent seul dans la villa, donc il préférait largement prendre la direction d'un café après sa fameuse douche. Il n'avait pas de préférence, mais ses habitudes obligent, depuis son retour à Los Angeles, il ne fréquentait que le Starbuck Coffee. Peut être à cause de la belle serveuse, qui sait ? C'était bien le style de notre cher Chad. Il n'était jamais tombé sur quelqu'un qu'il connaissait, et il pouvait donc faire de nouvelles rencontres, ce qui plaisait fortement au jeune homme. Une journée comme les autres avait débuté pour lui. Il prit donc énergiquement sa douche du matin, du moins ce qui représentait le matin pour lui, et prit la direction, en toute décontraction, du Starbuck Coffee. En chemin, il repensa à sa soirée de la veille, ce qui amena un petit sourire en coin sur son visage. Apparemment il avait apprécié. Étant complétement plongé dans ses pensées, Chad heurta une jeune femme sur le trottoir. Il ne savait pas si celle ci avait f ait en sorte de le heurter, ou si c'était bien Chad qui n'avait pas fait attention, et puis de toute façon il s'en moquait. Il avait l'habitude. Il s'excusa, comme toujours, avec l'un de ses plus grands sourires, et n'hésita pas une seule seconde à aider la jeune femme. Cela faisait également parti de ses habitudes. Reprenant vivement son chemin, il arriva à destination. Il se trouvait maintenant devant le Starbuck Coffee.

  • Chad rentra naturellement dans le café en affichant un sourire, qui faut le dire, illuminait fortement son visage. D'ailleurs il le savait, c'était une de ses armes, et il ne manquait jamais une occasion de la montrer. Jetant un rapide coup d'oeil derrière le bar, il aperçut la jeune serveuse qu'il avait remarqué depuis qu'il fréquentait cet endroit. Il sourit de plus belle, en lançant un simple bonjour à la jeune femme, qui lui répondit naturellement en lui adressant un magnifique sourire. Un de ces jours, il faudrait que Chad lui propose de boire un verre pour faire plus ample connaissance. Non ! Il devait rester tranquille de ce côté là. Le connaissant, d'un simple verre, cette femme allait se retrouver dans son lit et justement, Chad était censé rester fidèle. Il faisait des efforts depuis un moment, mais sa nature allait surement reprendre le dessus. Maintenant, Chad se pencha sur la clientèle, qui était déjà installée. Personne qu'il connaissait à l'horizon, enfin quoique... Au fond, un jeune homme accompagné d'un bloc note, leva la tête en sa direction. Une tête qui lui rappelait fortement quelque chose. Pendant quelques secondes, il chercha à mettre un nom dessus, jusqu'au moment où, un petit sourire aux coins des lèvres s'afficha sur son visage. Chase, Chase Bradford. Effectivement, c'était une connaissance, du moins si on peut qualifier ce jeune homme de cela. Il l'avait connu à l'époque du lycée, et il ne l'avait jamais apprécié. Pourquoi ? Parce que c'est comme ça. Y-a-t-il toujours une explication aux mépris qu'on peut ressentir envers quelqu'un ? Probablement mais ce n'est pas tellement important. Tout de même, Chad était surpris de l'apercevoir ici, lui, qui l'avait toujours prit pour quelqu'un de solitaire, et renfermé sur lui-même. A croire que les gens peuvent changer. Ou pas.

  • Il s'approcha de la table où se trouvait le jeune homme. Il n'avait pas changer, du moins en apparence. Chase semblait griffonner quelque chose sur son carnet. Étrange. Ne pouvait-il pas faire comme tous les autres, boire un café, et c'est tout ? Non, Chase se démarquait toujours des autres dans son attitude, ses paroles et tout le reste. Ces deux jeunes hommes étaient totalement différents, ce qui expliquait peut être pourquoi il ne s'était jamais entendu. Une seule chose pouvait les lier, et cette chose correspondait à une personne. Une grande blonde : Kelsey Livingstone. Avant de s'asseoir, Chad fit un signe de tête à la serveuse, ce qui signifiait « la même chose. » Et oui, les habitudes, toujours. Chad prit place en face du jeune homme, et ne put s'empêcher de laisser échapper un petit ricanement à l'égard de Chase. Pourquoi était-il venu s'asseoir à sa table ? Simplement pour le faire chier. Le pire, c'est qu'il savait que ça marcherait. Sans adresser un mot à Chase, Chad prit son portable et composa rapidement un numéro. Apparemment, il tomba sur la messagerie et laissa donc brièvement un message.

    Kelsey, je passe te chercher ce soir à la villa vers 20h00. Je t'embrasse.

  • Chad posa délicatement son portable sur la table, et adressa enfin un regard envers le jeune homme qui se trouvait en face de lui. Bien évidemment que cet appel avait été fait exprès, il avait certainement touché le point faible. Tout en adressant un beau sourire au jeune homme, qui en disait long sur ses attentions, il se décida à entamer la conversation. Il allait certainement faire comme si de rien n'était, comme si le coup de fil n'avait pas eu lieu, pour paraître intraitable. Maintenant, Chad se débrouilla pour prendre un air complétement désintéressé en s'adressant à Chase qui n'avait toujours rien dit depuis que Chad s'était installé à ses côtés.

    Alors Bradford, qu'est-ce que tu deviens depuis le temps ?
Revenir en haut Aller en bas
Chase Bradford
¤ Propriété de Melle Livingstone
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5677
Age : 29
*__Groupe : I just want to live
*__Citation : Life sucks and then...you die
Crédit : M'ci à Obsession pour le zoli vava^^
Date d'inscription : 22/03/2008

You and S.S.S
*__Love: Le truc en pierre bat toujours, n'en déplaise à certains
*__Relations:
*__Humeur:
40/100  (40/100)

MessageSujet: Re: Content de te revoir...enfin façon de parler [C.T]   Ven 3 Juil - 0:40

    Comme il s'y était attendu, l'air qu'il respirait ne tarda pas à avoir l'odeur de la toute dernière eau de toilette de Chad. Comme quoi, il y avait des gens qui ne changeaient pas vraiment. Et comme il avait l'habitude de ce genre de personnes et savait exactement à quoi il devait s'attendre, Chase faisait de son mieux pour ignorer le jeune homme qui se trouvait en face de lui. Malheureusement, Chad trouverait bien le moyen de le faire réagir. Chase supportait tellement peu de choses, qu'il suffisait de taper à l'un des nombreux endroits qui faisaient mal pour qu'il sorte de son silence. En fait, non. Chase avait tellement de mal à supporter le jeune Travis pour ce qu'il était ou plutôt ce qu'il avait été qu'il suffisait de quelques secondes et il craquerait. Oui, un peu de patience et il serait en train d'aboyer à Chad de quitter cette table et trouver un endroit où l'on voudrait bien de sa compagnie. Evidemment, il se doutait bien que le jeune homme ne se contenterait pas de rester à attendre bien sagement que Chase daigne lui accorder l'attention qu'il recherchait. L'espace d'un instant, Chase regretta d'avoir bu son café d'une traite. Verser sa tasse sur le jeune homme aurait sûrement fait effet, coquet comme il l'était. Et si en plus le café avait été brûlant, ça aurait été parfait pour l'amuser l'espace d'un instant. Avant qu'il reprenne le travail qui aurait du occuper la moindre parcelle de son esprit. Malheureusement, son énervement et ce qui ressemblait de plus en plus à une addiction à la caféine avaient fait des ravages. Ce qui signifiait que le calvaire qui l'attendait n'était pas près de se terminer.

    L'espace d'un instant, il crut que Chad jouerait avec sa patience et se contenterait de passer des coups de fil et de faire comme s'il ne l'avait pas vu jusqu'à ce qu'il craque et lui adresse enfin la parole, histoire de se donner une quelconque importance. Et il devait l'avouer, il aurait vraiment aimé qu'il le fasse. Dans ce cas, il aurait suffi à Chase de l'ignorer superbement et attendre qu'il se lasse. Et ce qu'il avait à faire était suffisamment compliqué pour occuper toute son attention a priori. Mais Chad étant toujours aussi vicieux que le gamin pourri gâté qu'il avait été au lycée, il trouva exactement le point sensible sur lequel frapper pour attirer son attention. Ce qui était déjà une victoire en soi quoique Chase pourrait dire. Evidemment, les lois de l'acoustique permirent à Chase d'entendre le premier mot de ce message -sur lequel Chad insista assez bien pour qu'il l'entende- et ses instincts firent le reste. L'espace d'une seconde, il crut que Chad avait gardé ses mauvaises habitudes du lycée. Mais lorsqu'il réalisa ce qu'était réellement ce message, il n'eut d'autre choix que rétracter ses griffes et calmer ses instincts. L'époque où il protégeait Kelsey était révolue, ainsi que l'époque où Chad était le responsable de tous ses maux apparemment. Du moins, c'était ce que ce rendez-vous signifiait. A moins bien sûr que Chad n'ait utilisé ce prénom que dans le but de le faire réagir. Le Chad qu'il connaissait était bien assez tordu pour appeler un des numéros de l'une de ses conquêtes et l'appeler Kelsey juste pour énerver son monde.

    Cette explication, plus ou moins crédible ne suffit pas à calmer son esprit. Si c'était quelqu'un d'autre, peut être aurait-il pu s'en contenter. Mais il se rappelait que trop bien le jeu malsain qui l'avait lié à Kelsey cinq ans plus tôt pour ne pas se dire qu'il ne devait pas rester en dehors de cette affaire. Il ne savait pas encore ce qu'il ferait c'était pour ça qu'il ne s'était pas précipité et ne lui avait pas sauté dessus pour lui ordonner de la laisser tranquille. D'autant plus que ça ne changerait pas grand chose quelque soit la situation à laquelle il semblait confronté. Et puis, c'était sûrement ce que Chad attendait de lui. Alors qu'il posa délicatement le portable sur sa table, Chase réalisa qu'il n'avait plus aucune chance de s'en sortir en l'ignorant. Mis à part, fuir cette table et la lui laisser. Mais ça n'avait jamais été son genre de prendre la fuite parce que quelqu'un avait décidé de lui pourrir la vie. Il ferait ce qu'il avait fait alors qu'il était au lycée. Après tout, il ne pouvait pas perdre toutes ses habitudes en vieillissant.


    Puisque tu te le demandes, Travis, je me portais plutôt bien avant qu'une odeur pestilentielle ne vienne chatouiller mes narines. Je crois que c'est l'odeur de la stupidité. Tant qu'on y est, tu as une idée d'où elle peut venir, peut être.

    Il le regarda avec un air faussement intrigué. Les hostilités étaient lancées. Un conflit qui énerverait beaucoup notre écrivain favori. En même temps, il fallait dire qu'il s'y prenait de la mauvaise façon. Aux sourires narquois et au vice de Chad, il opposait ironie et agressivité. Or, il était bien placé pour la savoir l'agressivité était une manifestation d'agacement voire de colère. Et puis, il savait pertinemment que ce n'était pas de cette façon qu'il allait pousser Chad à quitter les lieux. Ce qu'il devait faire, c'était attendre que le jeune homme se lasse ce qui le connaissant risquait d'être plutôt long.
Revenir en haut Aller en bas
Chad Travis

avatar

Masculin
Nombre de messages : 20
Age : 31
*__Groupe : Womanizer*
*__Citation : Trouve l'inspiration qui te guide dans un endroit où tes rêves se réalisent...
*__ Identity Photo :
Crédit : Zhiming création
Date d'inscription : 02/07/2009

You and S.S.S
*__Love: K
*__Relations:
*__Humeur:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Content de te revoir...enfin façon de parler [C.T]   Ven 3 Juil - 12:36

  • Aisément, Chad commençait à s'installer d'une manière assez confortable sur la banquette. Il avait l'allure du parfait arrogant. Il semblait intouchable. La jeune serveuse était venue lui déposer son café. Avec un simple sourire, il l'a remercia, sans s'empêcher de la dévisager de haut en bas. C'était Chad, il ne changerait pas de ce côté là, même si faut l'avouer, il avait quelques peu fait des efforts pour sa chère et tendre. C'était bien la première fois. Enfin reprenons. Chad semblait intouchable. Et il y avait de quoi. Il savait pertinemment qu'il avait touché le point sensible avec son appel, mais il ne s'arrêterait pas là. C'était juste le commencement. Même si Chase n'allait pas réagir à son appel, du moins il n'allait pas dire quoi que ce soit à ce sujet, et encore moins faire quelque chose, Chad savait qu'il avait lancé les hostilités. En cherchant comment lancer la conversation, Chad n'avait pas trouver mieux que de faire semblant de s'intéresser à sa vie, à ce qu'il était devenu depuis le temps qu'il ne l'avait pas vu. Bien sur il s'en fichait, mais il voulait faire « le gentil », sachant pertinemment que Chase allait rétorquer tout de suite. Il n'avait certainement pas changer de ce côté là. Il réagissait au quart de tour même s'il avait l'air hautement ridicule. Chad pourrait donc profiter de la situation pour l'accuser en premier, puisque lui avait été sympathique et lui avait demandé de ses nouvelles alors que ce n'était pas le cas de Chase. Chad intelligent ? Je dirais plutôt stratégique sur le coup. Honnêtement, Chad se sentait fier, avant même d'avoir la réponse de son interlocuteur. Il savait qu'il avait « marqué le premier point », comme s'il s'agissait d'un combat de boxe, ou de n'importe quel sport. D'ailleurs, on pouvait pleinement qualifier cela d'un combat, puisqu'il y a 5 ans, il se « battait » déjà pour la même jeune femme. Sauf, que bien évidemment, Chad avait eu le dernier mot puisque, 5 ans plus tard, il sortait avec cette jeune femme. Chase ne devait surement pas le savoir, du moins avant que Chad est passé ce fameux appel. S'il n'avait pas compris, c'est qu'il était assez naïf. Il n'y a pas 50 Kelsey, tout de même. Après tout, peut être que Chase avait tourné la page, et qu'il ne s'intéressait plus à la belle blonde, mais tant pis, Chad voulait lui rappeler, qu'à l'époque du lycée, il était le plus fort, et que cela n'avait pas changé.

  • La réponse de son interlocuteur n'allait plus tarder à cet instant présent. Chad réfléchissait. Il ne savait pas si de suite, il allait l'attaquer, ou si au contraire, il allait jouer le jeu comme lui. Au pire, il savait très bien qu'au bout de quelques minutes de discussion, Chase allait s'emporter. Alors que cela arrive de suite, ou juste après, quelle importance ? Il voulait juste s'assurer que ça soit bien Chase qui commence à être agressif et non le contraire. Comme ça, Chad n'aurait rien à se reprocher. Chad réfléchissait toujours à ce qu'il pouvait bien pouvoir dire, pour qu'il reste parfait dans le rôle qu'il jouait. Toujours de manière très naturelle, Chad porta sa tasse de café à la bouche et en but quelques gorgées. Il ne montrait aucun signe de faiblesse. En même temps il se sentait supérieur, comme toujours. Il reposa son café, et appela de nouveau la serveuse. Il commanda un pain au chocolat. A cette heure là, pour lui, c'était le petit déjeuner. Il jeta un rapide coup d'œil aux autres clients, et il s'aperçut qu'il était le seul à déjeuner, comme d'habitude. Chad avait toujours aimé sentir du lot, être différent. Il ne suivait jamais les autres, il suivait seulement son originalité. La serveuse arriva de suite avec la commande. Même rituel, Chad la remercia tout en ne la lâchant pas une seule seconde du regard. La jeune femme repartit, et Chad la suivit du regard. Elle était fortement à son gout, mais après tout, ce n'était qu'une simple serveuse. Mais pourquoi pas, elle aurait bien pu faire l'affaire pour une simple aventure d'une nuit. Chad se stoppa immédiatement dans ses pensées. Il n'avait pas le droit, du moins, il était censé ne pas avoir le droit de penser à cela. Après tout, il faisait bien ce qu'il veut, et rien ni personne ne pouvait l'en empêcher.

  • Avec tout cela, il en avait presque oublié la présence de Chase, lorsque celui ci, rétorqua enfin. Chad avait vu juste. Il l'avait de suite attaquer avec un ton assez agressif pour qu'il lui fasse remarquer. Un grand sourire s'afficha sur son visage. Il avait tout calculé, et comme par hasard cela avait super bien fonctionné. Sans répondre à ses accusations, Chad voulait de suite montrer qu'il était supérieur. Pour cela, il allait surement faire remarquer à son interlocuteur le ton qu'il avait pris. Pourquoi était-il aussi agressif ? C'était une marque de faiblesse, ce qui confirma donc que Chad avait bien vu juste, en touchant directement le point faible du jeune homme. Il en était ravi. Sa journée commençait de la meilleure des façons, et il n'était pas prêt de lâcher prise. Généralement, il sortait toujours vainqueur de ce genre de chose. La moquerie, l'arrogance, il était le roi dans la manière et peu de personne pouvait lui résister. Il allait surement attendre que Chase s'énerve complétement, et qu'il lâche prise en prenant la fuite. Ce serait le scénario idéal pour notre cher Travis. Comme promis, Chad ne répondit aucunement aux accusations de Chase. Il allait faire comme si de rien n'était.

    Bah alors Bradford, quelque chose ne va pas ? Je te sens légèrement agacé, je me trompe ?

  • Il savait pertinemment qu'il ne se trompait pas, mais il préférait laisser cette éventualité, comme pour montrer qu'il avait remarqué l'agressivité du jeune homme, et la faiblesse qui se cachait derrière celle ci. Il but quelques gorgées de son café, tout en émiettant son pain au chocolat. Cette attitude montrait réellement que Chad était plus à l'aise que jamais. Il faisait comme si de rien n'était, voulant à tout prix montrer son innocence. Il regarda ensuite l'heure qu'indiquait son portable, comme pour montrer son désintéressement totale à la discussion. Il s'en fichait totalement de l'heure qu'il était. Tout en reposant son portable, Chad laissa échapper un léger soupir. Il avait adopter la parfaite attitude du mec qui en avait rien à faire.
Revenir en haut Aller en bas
Chase Bradford
¤ Propriété de Melle Livingstone
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5677
Age : 29
*__Groupe : I just want to live
*__Citation : Life sucks and then...you die
Crédit : M'ci à Obsession pour le zoli vava^^
Date d'inscription : 22/03/2008

You and S.S.S
*__Love: Le truc en pierre bat toujours, n'en déplaise à certains
*__Relations:
*__Humeur:
40/100  (40/100)

MessageSujet: Re: Content de te revoir...enfin façon de parler [C.T]   Ven 3 Juil - 18:07

    De son côté, Chase avait de plus en plus de mal à cacher son agacement. A chaque fois qu'il posait les yeux sur le jeune homme en face de lui, il revoyait cet adolescent bien arrogant qui l'énervait tant. Et le jeune homme savait toujours aussi bien faire en sorte de capter l'attention sur lui. Il devait l'admettre, bien qu'il connaissait sa stratégie par coeur, Chase n'avait aucun moyen de la contrer. Dans ce jeu d'échec, chaque coup qu'il tenterait de porter servirait à Chad, jusqu'au moment fatidique où il serait échec et mat, encore une fois. Et tout ce qu'il pourrait faire, c'était maudire ce jeune homme qui avait tendance à être intouchable. Enfin, ça apprendrait à Chase à s'intéresser aux points sensibles de son ennemi. Quelle idiotie. Comme si Chad avait des points sensibles. Ce n'était qu'un homme volage et arrogant à qui tout avait la fâcheuse tendance de réussir quand bien même il ne faisait rien pour mériter les égards que la vie lui avait fait. S'il y avait une chose qu'il ignorait dans sa stratégie était la raison pour laquelle il faisait le "gentil". C'était probablement pour l'agacer un peu plus. A moins que cette conversation ne doive arriver aux oreilles de quelqu'un d'autre. Une certaine blonde qui apparemment avait fait chaviré leurs deux coeurs par exemple. Souhaitait-il marquer des points auprès de Kelsey en prétendant chercher à enterrer la hache de guerre entre eux ? C'était une possibilité à envisager même si ça signifiait qu'ils étaient désormais assez proches pour qu'elle écoute ce qu'il avait à lui dire. Une possibilité tellement absurde que sa première réaction fut de la rejeter en bloc. Mais en y réfléchissant, si Chad n'avait pas changé durant ces cinq dernières années, il pouvait bien avoir fait semblant pour avoir gain de cause. Il était bien du genre à mettre au point des stratégies bien huilées pour ce qui n'était au fond qu'un caprice d'enfant gâté.

    En parlant de petits jeux bien ennuyeux. Sa manière de toujours vouloir attirer l'attention de la serveuse pour la regarder de près avait le don d'énerver le jeune auteur. Il n'y avait qu'à voir son regard pour se rendre compte des pensées qui lui traversaient l'esprit. Toujours aussi coureur même si -et c'était plutôt étonnant- il se contentait d'œillades plus ou moins discrètes en direction de la demoiselle alors qu'elle lui apportait sa commande. Peut être leur rencontre singulière était bien plus intéressante pour lui que la perspective de mettre une proie dans son lit. Mais ça n'avait pas vraiment d'importance. Ce qui comptait, c'était ce qu'il pensait de la présence du jeune homme. Avec la même agressivité qui l'avait suivie depuis ces cinq dernières années, il lui fit comprendre ce qu'il pensait de sa compagnie. Bien entendu, cela ne poussa pas le jeune Travis à sortir de ses gonds et à se lancer dans un combat de chiens enragés. Non, loin de là, le jeune homme continua à lui sourire comme s'ils étaient de vieux amis qui se retrouvaient. Agacé par cette expression, Chase retourna une nouvelle fois à son bloc notes. Comme si ignorer Chad allait changer quelque chose à sa situation. Pour ça, il aurait déjà fallu qu'il puisse effectivement l'ignorer, ce qui impliquait ne pas prêter attention à toute cette comédie ridicule à laquelle il se prêtait allègrement. Ce qui avait la patience et le calme légendaire du jeune Bradford tenait de l'utopie.

    Il manqua d'exploser lorsqu'il entendit la réponse qu'avait à lui offrir. Légèrement agacé...C'était l'euphémisme du mois. Comment pouvait-il en être autrement ? Pour la première fois depuis des moins, l'inspiration avait daigné rester de son côté et il fallait qu'un énergumène ne trouve rien de mieux à faire que venir manger à sa table pour se rappeler à son bon souvenir. Et quand en plus cet énergumène lui crachait au visage un bonheur qui aurait du lui être interdit, ça achevait de l'énerver. Enfin, de toute façon c'était la seule stratégie viable avec les gens comme lui. A force de l'agresser encore et encore, il finirait par épuiser les remarques qui ne le touchaient pas pour petit à petit se rapprocher des remarques qu'il ne se contenterait pas d'ignorer. C'était justement ce qu'il faisait avec un autre jeune homme à la compagnie bien ennuyeuse. Et si...et si c'était là la solution ? Il le savait, Chad avait un égo assez fragile. Il suffisait de trouver la bonne manière de frapper là où ça faisait mal. Et il se trouvait que malgré toute la haine qu'ils se portaient l'un à l'autre, ils avaient un ennemi commun. Quelqu'un qu'il rencontrait assez souvent pour dire pas mal de choses sur lui.


    Agacé ? Je n'irais pas jusque là. C'est juste que ton imitation ratée de Matthews commence sérieusement à me lasser.

    Evidemment, il n'avait pas l'art et la manière de cacher l'agressivité qui couvait en lui. C'était l'une des raisons pour lesquelles il croyait que Chad continuerait de faire bonne figure. Mais il n'aurait qu'à appuyer dans cette direction, il ne résisterait pas bien longtemps. Après tout, Chad et Matt se livraient une guerre de coqs sans merci depuis le lycée. Et il se trouvait que l'héritier des Grey avait tendance à avoir un petit coup d'avance sur le dernier né des Travis. C'était d'ailleurs à cause de ça que Chad avait décidé de faire chanter Kelsey cinq ans plus tôt. Du moins, c'était l'une des raisons que Chase voyait à sa décision. Quoiqu'il en soit, lui montrer qu'il lui porterait toujours moins de considération que celui qui avait été son ennemi juré au lycée lui semblait être une bonne manière de faire en sorte que sa présence ne dure pas plus longtemps qu'il le fallait. Après tout, Chad avait pris l'initiative de faire glisser cette conversation sur un terrain personnel.
Revenir en haut Aller en bas
Chad Travis

avatar

Masculin
Nombre de messages : 20
Age : 31
*__Groupe : Womanizer*
*__Citation : Trouve l'inspiration qui te guide dans un endroit où tes rêves se réalisent...
*__ Identity Photo :
Crédit : Zhiming création
Date d'inscription : 02/07/2009

You and S.S.S
*__Love: K
*__Relations:
*__Humeur:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Content de te revoir...enfin façon de parler [C.T]   Lun 6 Juil - 13:02

  • Il fallait l'avouer, à cet instant présent, Chad se sentait fort mais il avait peut-être sous estimer son adversaire, enfin du moins son interlocuteur. Celui ci avait toujours été très discret, très effacé par rapport aux autres au collège, mais malgré tout, il avait toujours été proche de Kelsey, d'où la rivalité entre les deux hommes. Chad ne comprenait pas comment un jeune homme comme Chase pouvait avoir fait de l'effet à la belle blonde. Il n'était pas du même monde, Chad les pensait incompatibles. Pourtant, il semblerait que ces nombreuses différences qui régnaient entre eux, les ai quelques peu rassembler. Voilà exactement ce qui avait fait peur à Chad. Maintenant que Kelsey « appartenait » à Chad, il semblait avoir de sérieux doutes. Malgré le caractère du jeune homme, Chad semblait tenir à elle et il devenait quelques fois méconnaissable. La preuve ? Il essayait à tout prix de changer, et de lui rester fidèle. Pour tout vous dire, il avait un peu de mal. Qui a dit qu'on pouvait réussir à changer une personne radicalement du jour au lendemain ? Ce n'était surement pas Chad, lui même étant conscient de la lourde difficulté de changer. Il espérait que Kelsey s'apercevrait un jour de tous les efforts qu'il faisait, mais il en était pas convaincu. Il faut dire que Chad voulait changer, mais il ne s'en ventait pas. Devant les autres, il restait le bon vieux Chad. Assez difficile pour Kelsey de s'en apercevoir. En quelques sortes, Chad n'avait jamais rien eu contre Chase, avant de le voir se rapprocher dangereusement de Kelsey. Une histoire de fille, encore & toujours. Et dire que cette histoire avait assez mal commencé, du moins du côté de Chad.

  • En effet, Kelsey refusait fermement de céder aux avances du pauvre Chad. Une situation assez inhabituelle pour lui, d'ailleurs, qui toucha bien fortement son égo. Il prit donc rapidement les choses en main, pour sauver sa réputation. Pour ça, il était près à tout. Et comme par hasard, un évènement surgit en sa faveur. Kelsey venait de coucher avec Matthews Grey, et Chad n'était pas très loin. Il était plus que jamais déterminé à lui faire regretter toutes ses humiliations. La guerre semblait être déclarée mais comme on dit, les temps changent. Maintenant, ils sont ensembles. Personne l'aurait cru. Ils se sont retrouvés à New York. Une simple dispute avait éclaté, mais celle-ci s'était terminée en baiser. Cette histoire résume peut-être effectivement toute l'histoire englobant le jeune Matthews, le pire ennemi de Chad. Et puis en ce qui concerne Chase, l'égo de Chad avait également été touché quand Kelsey était sortie avec. Compliqué ? Vous avez dit compliqué ?

  • Revenons en à la situation. Chad se sentait supérieur face à Chase. Il semblait intouchable, mais pourtant, suite à sa réplique, Chad restait perplexe. Il ne savait pas comment allait réagir son interlocuteur. Pris de remords ? Je n'irais pas jusque là, mais Chad semblait d'un coup moins fort. Peut être avait-il peur que Kelsey apprenne cette « altercation » entre les deux jeunes hommes, et qu'elle le reproche à Chad. Après quelques secondes, Chad se reprit immédiatement. Il était fort et se devait de s'interdire de penser à cela. Il n'avait pas peur de Chase, tout de même. Un bon Travis n'a peur de personne et encore moins d'une personne comme Chase, qui semblait être le total opposé de la famille Travis. En attendant la réaction de Chase, Chad continuait de boire son café, tout naturellement, ne montrant aucun signe de faiblesse. Il avait appris, depuis tout petit, à cacher ses sentiments, et à ne jamais rien montrer. En voici encore la preuve. Chad jouait, sur la table, avec son portable, en le faisant tourner, comme pour garder cette allure totalement désintéressée. Mais Chase vint troubler son petit jeu en touchant un des points faibles de Chad. Et oui, Chad n'était pas un super héros, il avait comme tout le monde des points sensibles, même s'il faisait tous pour les cacher. Matthews ? Avait-il bien dit le prénom Matthews ? Il semblerait bien que oui. Chad arrêta immédiatement de jouer avec son portable, comme s'il avait été touché. Il resta immobile quelques instants, tout en réfléchissant. Il ne voulait pas abdiquer, ce n'était pas vraiment son genre. Jamais il n'imiterait Matthews, c'était impensable. Comment pouvait-il penser une seule seconde que Chad cherchait à imiter son pire ennemi ? Stupide comme réflexion ! Tout en essayant de rester de marbre, Chad bu quelques gorgées de son café, comme pour se redonner un peu de force. Fixant ensuite le regard de son interlocuteur, surement pour prouver qu'il n'avait pas encore faibli, Chad se reprit.


    Crois moi, je n'ai vraiment aucune raison de m'identifier à ce pauvre Matthews. Je suis certainement plus fort que tu ne peux le penser...

  • Cette phrase résonnait dans sa tête. Il avait fait un parfait sous entendu, que seul lui pouvait peut-être comprendre, mais peut importe. Après tout, Chase ne savait surement pas que Kelsey et lui était ensemble mais il allait certainement le lui faire comprendre. S'il avait déjà pas compris avec l'appel, c'est surement parce qu'il voulait rester dans ses pauvres illusions de petit enfant voulant à tout prix avoir la princesse inaccessible. Pauvre garçon ! Chad avait presque de la pitié. Voulant à tout prix le faire enrager, Chad changea, discrètement, le fond d'écran de son portable en mettant une photo de Kelsey et lui, qu'ils avaient prit à New-York. Il allait faire en sorte que Chase, à coup sur, la voit. Il posa son portable sur la table, à un endroit bien visible aux yeux de son interlocuteur, pour que celui-ci la remarque. Tout en regardant Chase, Chad vu un petit sourire se dessiner sur le coin de ses lèvres. Chase était quasiment obligé de voir cette photo.
Revenir en haut Aller en bas
Chase Bradford
¤ Propriété de Melle Livingstone
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5677
Age : 29
*__Groupe : I just want to live
*__Citation : Life sucks and then...you die
Crédit : M'ci à Obsession pour le zoli vava^^
Date d'inscription : 22/03/2008

You and S.S.S
*__Love: Le truc en pierre bat toujours, n'en déplaise à certains
*__Relations:
*__Humeur:
40/100  (40/100)

MessageSujet: Re: Content de te revoir...enfin façon de parler [C.T]   Lun 6 Juil - 17:34

    Chase serait le premier à l'admettre, sa riposte était plutôt surprenante. Au premier abord, il était du genre à s'indigner gentiment devant les injustices que les personnes du genre de Chad cautionnaient. A une époque il n'était pas de ceux qui s'attaquaient violemment aux gens, du moins pas dans l'intention de leur faire du mal. Cette chose avait changée depuis qu'il avait pris l'habitude de se frotter au monde de Chad. Et c'était l'une des rares évolutions qu'il ne devait pas à sa relation avec Kelsey. Non, il devait sa virulence à Chelsea et à Matthews. A force de chercher à les atteindre, il avait fini par user de mots plus durs que ceux qu'il avait l'habitude de prononcer pour les faire réagir. En général, il finissait souvent par regretter les paroles qui échappaient à ses pensées. Après tout, s'il détestait ce qu'ils représentaient - à savoir des enfants rois monstrueusement capricieux et injustement populaires - il n'avait aucune animosité réelle envers eux, du moins au début. Les choses avaient pris un tournant personnel avant même qu'il ne s'en rende compte. Avec Chad c'était différent. Après tout, il n'avait jamais empiété sur son espace vital comme il l'avait fait avec ce qui avait été le couple royal de leur école. Pour lui, il était simplement celui que ses semblables appelaient le robin des bois du lycée parce qu'il avait le courage de résister à deux personnes qui pouvaient faire de sa vie un enfer en deux coups de cuillère à pot et qui avaient fait leurs gammes en ruinant la réputation de personnes bien plus populaires qu'il ne l'était à l'époque. Chase ne représentait aucun intérêt pour Chad et Chad faisait partie des nombreuses personnes à qui il aurait du mettre les points sur les i. Les choses avaient pris un tournant personnel entre eux lorsque Chase était entrée dans la vie de Kelsey.

    Et leur rivalité semblait devoir continuer tant qu'elle serait entre eux deux. Peut être que si Chase lui disait qu'il n'était plus intéressé par Kelsey et que même si c'était le cas il ne lui était sûrement plus d'aucun intérêt, Chad serait rassuré et le laisserait tranquille. Mais dans ce cas, il aurait pu aussi dire qu'il n'était qu'un écrivain raté qui essayait de se refaire et qu'il ne valait pas la peine qu'on tente de parcourir un bout de chemin avec lui. Et il ne le dirait pas par dignité ou peut être par orgueil même si n'être d'aucun intérêt pour Chad serait peut être ce qui le sauverait. D'autant plus, qu'il avait la main en ce qui concernait leur "course" au coeur de Kelsey. C'était à Chad de faire en sorte de ne pas le perdre et ce serait d'autant plus facile pour lui s'il croyait que Chase ne ferait rien pour le reconquérir. S'il croyait ? Oui, il avait beau dire et beau faire, plus le temps passait moins il se sentait le courage de vivre sans son amour. Mais ça, il n'était pas obligé de le crier sur tous les toits. Il n'y avait qu'une personne qui devait le savoir.

    Quoiqu'il en soit, cette conversation serait bien plus douloureuse qu'il ne l'imaginait. Il avait beau avoir trouvé une réplique tranchante à lui asséner, son esprit ne cessait de vagabonder et de se diriger vers des pensées bien douloureuses. Et si Chad était la véritable raison pour laquelle Kelsey avait tenté de lui faire comprendre qu'il avait manqué sa chance cinq ans plus tôt ? Ca expliquerait pas mal de choses, et ça soulèverait des centaines de questions. Etait-elle assez naïve pour croire une seconde qu'il avait changé après tout ce qu'il avait fait ? Bon il devait l'admettre, lui aussi était assez doué pour faire croire qu'il vivait très bien avec son cynisme et son agressivité alors qu'au fond il supportait mal de voir ses rêves se transformer en torture incessante mais ça n'empêchait pas cette pensée de sembler absurde. Et elle l'était d'autant plus lorsque Chad réagit enfin. Une réaction typique du personnage. Un peu de café devait l'aider à reprendre ses esprits et à garder le contrôle de la colère qui grimpait en lui. Une vague tentative de rester de marbre face à l'accusation -qui était un peu exagérée bien que Chase ne l'admettrait jamais- et sa réponse tomba. L'espace de quelques secondes, il voulut saisir l'occasion de lui dire qu'il ne voulait pas savoir à quel point Chad était fort. Après tout ça ne leur apporterait pas grand chose, ce n'était pas comme s'il réapparaissait dans sa vie, une fois qu'il aurait fini ce qu'il avait à faire il ne traînerait plus dans le quartier. Et puis, s'ils avaient réussi à ne pas se parler pendant cinq ans, chacun pouvait bien ignorer la présence de l'autre pendant quelques instants, le temps que Chad en termine avec son petit déjeuner. C'était là la chose la plus raisonnable à faire, et c'était peut être la seule occasion de faire preuve de la maturité que ces quelques années auraient du leur apporter. Seulement, Chad n'était pas du genre à se contenter à dire ces phrases vides de sens sans expliciter ce qu'il voulait dire. Lorsque les yeux du jeune écrivain se posèrent sur le fond d'écran du portable de son interlocuteur, il eut l'impression que quelqu'un lui arrachait le coeur et le broyait dans sa main. Mais cette impression s'envola bien vite pour faire place à quelque chose de familier : la colère. Comment osait-il ? Qu'il vienne lui chercher des poux sur la tête, passe encore. L'ironie de la situation de Chase aurait même fini par le faire rire. Mais user Kelsey comme trophée était plus que ce qu'il ne pouvait tolérer. Au moins il avait raison sur une chose. Ce n'était pas le genre de Matthews d'user de ce genre de moyens. Et contrairement à Matthews dans une situation analogue, il ne se contenterait pas d'essayer de convaincre Chad de le laisser tranquille. Il restait à savoir qui exigeait qu'il contre attaque, l'écrivain désabusé qui n'avait plus que sa dignité ou le jeune diplômé qui n'arrivait toujours pas à se remettre de sa rupture avec la blonde qui faisait battre son coeur. Quelle importance, la facilité dont il mit sa douleur de côté pour rendre son sourire en coin au jeune Travis l'étonna grandement. Et les mots qu'il prononça ensuite semblèrent venir de quelqu'un d'autre.


    Mon dieu, tu es tellement fort que tu te sens obligé d'exhiber Kelsey comme trophée. Normalement, c'est là où je dois te dire à quel point tu es pitoyable mais je vais m'abstenir. Profites-en. Tu te rendras bien compte du pauvre type que tu es lorsqu'elle réalisera que tu ne la mériteras jamais.

    Alors qu'il ponctua sa phrase, le masque de cynisme qu'il arborait s'étira dans un sourire emprunt d'ironie. Mais bien vite, il dut se pencher au dessus de son bloc notes une fois de plus. C'était le seul moyen pour lui d'éviter à Chad de voir ce masquer craqueler et révéler toute la rage qu'il ressentait. Oui, il était mort de jalousie et plus que de voir Chad se servir de Kelsey pour l'atteindre il enrageait de lui en avoir laissé l'occasion. Mais il ne devait pas le savoir. Ou peut être que si, peut être que s'il se rendait compte que cette conversation aux airs de confrontation ne ferait que leur faire du mal à tous les deux, il prendrait le parti de quitter cette table...Ou du moins de se taire le temps que l'un d'entre eux finisse ce qu'il avait à faire. Malheureusement la seule chose dont il était sûr c'était qu'il risquait de lui donner une bonne raison de continuer à jouer à ce jeu. S'il devait se transformer en un monstre méprisant dont l'amusement principal était de frapper là où ça faisait mal, quelle importance. Il préférait endurer les pires tourments sans broncher et rendre coup pour coup sans la moindre pitié que donner raison à Chad lorsqu'il traitait Kelsey comme la médaille qu'il manquait à sa collection.
Revenir en haut Aller en bas
Chad Travis

avatar

Masculin
Nombre de messages : 20
Age : 31
*__Groupe : Womanizer*
*__Citation : Trouve l'inspiration qui te guide dans un endroit où tes rêves se réalisent...
*__ Identity Photo :
Crédit : Zhiming création
Date d'inscription : 02/07/2009

You and S.S.S
*__Love: K
*__Relations:
*__Humeur:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Content de te revoir...enfin façon de parler [C.T]   Lun 6 Juil - 23:00

  • Au tout début du collège, Chad ignorait totalement l'existence de Chase, comme s'il ne le voyait pas. C'était d'ailleurs un peu le cas, Chase étant quelqu'un de très discret, Chad ne l'avait jamais remarqué. Ils ne pouvaient donc pas se détester ou s'apprécier puisqu'ils ne se connaissaient pas, et surtout ne se calculaient pas. Pourtant ils étaient bien dans le même collège, mais peu importe. Chad avait apprit l'existence de ce jeune écrivain lorsqu'il était rentré dans la vie de la belle Kelsey Livingstone, une des filles les plus courtisées du collège, à l'époque. Voilà depuis quand les deux jeunes hommes se déteste fermement, prenant en compte chacun leur petite personne. A chaque fois qu'une occasion se présentait pour anéantir leur rivale, il ne crachait pas dessus. Du moins pour Chad. Faut bien l'avouer, depuis le début Chad avait quelques coups d'avance, surement du fait du caractère de son rival, introverti qui n'osait jamais rien dire. Chad profitait de cette faiblesse à chaque fois qu'il le pouvait. On aurait pu croire qu'avec le temps, les choses auraient changé mais il s'avérait que Chad n'avait pas changé, et qu'il voulait toujours avoir le dessus sur les autres. Être un Travis un jour, c'est l'être pour toujours. Telle est la devise de notre cher Chad. Avec le temps, tout change mais pourtant il semblerait que les deux hommes n'est pas enterrés la hache de guerre. Comme on dit : rivalité un jour, rivalité toujours. Dans cette histoire, ils souffraient tous les deux, c'était sur, mais peu importe. Aucun des deux ne semblait vouloir abdiquer. Tant pis, ils continueront à appuyer là où ça fait mal sans se soucier des conséquences. Un jour ou l'autre, ils auront peut être trop souffert pour continuer, et ils se verront dans l'obligation d'arrêter ses gamineries, qui ne mène à rien a part à leur souffrance. Les deux jeunes hommes semblaient en aucun cas sans soucier, du moins pour l'instant. Il paraît que c'est « bon » d'avoir des ennemies... Ou pas...

  • Peur ? Ou incompréhension ? Chad ne savait pas trop pourquoi il avait réagit comme ça depuis le début avec Chase. Il ne pouvait pas avoir peur, pas d'un type comme lui, ce n'était pas possible. Il avait donc opté pour la solution de l'incompréhension sans être sur du tout. Il ne comprenait pas pourquoi, enfin plutôt comment, Kelsey avait-elle fait pour s'intéresser à un mec comme Chase. Ou au contraire comment Chase avait pu séduire une femme comme Kelsey. Leur aventure n'avait ni queue ni tête. Maintenant que Kelsey et Chad étaient ensemble, et que Chad avait revu Chase, la peur était-elle présente ? La peur peut être pas mais le doute ça c'est sur. Depuis le début de leur discussion, c'est à dire, depuis que Chad avait franchi la porte du Starbuck, Chad restait « gentil en surface »C'était très étonnant de sa part d'ailleurs. D'habitude, il est du genre à partir en vrille le premier mais pourtant sur le coup, il semblerait que ce soit bien Chase qui s'était énervé le premier. Croyez moi, la vraie attitude de Chad n'allait pas tarder à refaire surface. Chase avait voulu jouer à ce jeu là, il n'allait donc pas s'en priver. On n'attaque jamais un Travis, je peux vous le garantir. Deux solutions pouvaient s'envisager, la première : qu'ils s'ignorent jusqu'à ce qu'il y en est un qui parte, et la deuxième : qu'ils continuent leur « combat » ! Chad préférait la deuxième solution. Il n'avait rien à faire cet après midi alors pourquoi se dépêcher à quitter les lieux alors qu'il pouvait très bien passer du « bon temps » où il était. Tellement cruel ce Chad ! Chad avait choisi de montrer à Chase la photo pour qu'il se calme, qu'il comprenne qu'il n'avait aucune chance dans cette bataille. C'était pas méchant de sa part, c'était juste pour le bien de Chase. Il ne fallait pas qu'il nage dans l'illusion trop longtemps parce qu'il allait surement tomber bien bas. Après tout, ce n'était pas ses affaires.

  • La tension était à son comble entre les deux jeunes hommes. Chad ne baissa que trop rarement le regard. Il n'avait pas faibli, pas encore. Pendant quelques secondes, Chad avait pensé repartir après avoir fini son café & son pain au chocolat, en pensant avoir bien mieux à faire de son après midi, mais il ne ferait pas ce plaisir à Chase. Surtout pas après ce qu'il venait de lui cracher à la figure. Il avait attaqué le premier, la chose à ne surtout pas faire. Après sa réplique, Chase échappa un petit sourire qui résonna comme un électrochoc pour Chad. Il le fixa de plus belle, mais celui-ci baissa le regard sur son bloc note. Signe de faiblesse ou d'ignorance ? Peu importe ! Chad allait sortir définitivement ses crocs. Fini la belle allure de gentil, le parfait arrogant allait refaire surface, pour le bien de tous. Il fallait remettre les choses en place. Tout de même, Chad fut surpris par la réaction de son rival, à l'époque il n'aurait pas du tout réagit comme ça. Soit il aurait baissé la tête sans rien dire, soit il aurait prit la fuite, mais il n'aurait jamais réagit de la sorte, en crachant son venin. Les temps changent vous avez dit ? C'est à croire que oui. C'est qu'il prend de l'assurance le petit avec le temps. Chad va devoir calmer tout ça, il s'en sentait dans l'obligation et il y avait de quoi. Si les deux jeunes hommes devaient en venir au main, à n'importe quel moment, ce n'était pas Chad qui allait se dégonfler devant un pauvre écrivain en quête de gloire que Chase représentait. Il voulait tout faire pour garder sa réputation et surtout garder la « propriété Kelsey » qui était sienne.

    Ah bon parce que toi, tu la mérites peut être ? Faut que tu te rendes à l'évidence, tu as eu ta chance et tu n'as pas su la saisir, c'est tout. Faut croire que tu ne l'as satisfaisait pas totalement, sinon vous seriez encore ensemble et vous fileriez le parfait amour, tu crois pas ? Je suis peut être pitoyable mais toi tu es pathétique de refuser de voir la réalité... Chacun son truc !

  • Le combat était lancé, et il semblerait que Chad avait marqué quelques points à l'instant même. Montrant sa forte présence, il dévisageait son interlocuteur sans jamais baisser la garde sur son regard. Il voulait apercevoir la moindre faille, la moindre faiblesse qui pourrait le satisfaire. Comme on dit, il faut tourner sa langue 7 fois dans sa bouche avant de parler, c'est surement ce qu'aurait du faire Chase avant de balancer ses paroles. Trop tard ! Chad avait balancé sa réplique, comme s'il s'agissait d'une réplique de film, et il l'avait fait avec une telle ironie qu'il semblait vraiment intouchable. Sa voix ne faiblissait pas, il ne tremblait pas, aucun signe de faiblesse, vraiment. Il était en quelques sortes dans son élément, mais il n'avait rien à se reprocher : c'était pas lui qui avait commencé et il pourra donc endosser le meilleur rôle dans cette histoire. Toujours se méfier de l'eau qui dort...
Revenir en haut Aller en bas
Chase Bradford
¤ Propriété de Melle Livingstone
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5677
Age : 29
*__Groupe : I just want to live
*__Citation : Life sucks and then...you die
Crédit : M'ci à Obsession pour le zoli vava^^
Date d'inscription : 22/03/2008

You and S.S.S
*__Love: Le truc en pierre bat toujours, n'en déplaise à certains
*__Relations:
*__Humeur:
40/100  (40/100)

MessageSujet: Re: Content de te revoir...enfin façon de parler [C.T]   Mar 7 Juil - 1:25

    Vu de l'extérieur, les deux jeunes gens avaient l'air de deux coqs qui se battaient bêtement pour une fille. Et ils avaient l'air d'autant plus stupides que ce conflit avait couvé lors de ces cinq dernières années et éclatait de nouveau désormais. Aucun des deux n'avait fait l'effort d'essayer de laisser le passé où il se trouvait. Chase l'admettrait, si on disait qu'il était en tort il n'aurait pas à ciller. Après tout, il avait laissé passé une chance de mettre les choses à plat alors que Chad jouait aux gentils. D'accord, Chad n'aurait pas entendu les choses de cette oreille mais il n'aurait plus rien à se reprocher. Seulement ce n'était pas Chase, il n'allait pas faire la paix avec quelqu'un alors qu'il était clair que les intentions de cette personne étaient belliqueuses. Surtout que leur conflit n'était pas dû à Kelsey. C'était Chad qui avait mis le feu au poudres. Cinq ans plus tôt, s'il avait vu Kelsey aux bras du bellâtre, il n'aurait rien fait de plus que tenter de se convaincre qu'elle était comme les autres personnes et qu'une relation entre eux n'aurait pas été viable. Mais ça Chad ne le savait pas vraiment. Et là se trouvait la différence entre Chase et lui. L'égo de l'héritier Travis ne pouvait pas supporter qu'il laisse échapper une proie. Et encore moins que cette proie trouve le bonheur autre part. Lorsqu'en plus cet autre homme était quelqu'un comme Chase qui n'avait pas la fortune et les vêtements de grande marque de son côté, la haine qu'il lui portait était compréhensible. Pourquoi Chase le lui rendait bien alors ? C'était simple. Il détestait déjà tout ce qui faisait le personnage à la base...et il se trouvait qu'il avait franchi une limite à ne pas franchir. Il avait fait quelque chose qu'il ne pardonnerait pas même si de toute évidence, Kelsey, elle l'avait fait.

    L'ironie dans cette histoire était que Chad était indirectement responsable de leur relation. Son acharnement sur Kelsey avait fini par l'épuiser, elle avait eu besoin d'une oreille pour écouter ses malheurs et ses amis n'étaient pas tout à fait indiqués pour s'acquitter de cette tâche. Et Chase malgré tous ses voeux, toutes ses promesses n'avait pas su contenir ses émotions en la voyant si bouleversée, le reste appartenait à l'histoire. Evidemment, il n'irait pas le dire à Chad. Il sauterait sur l'occasion pour déformer la vérité à son avantage et lui dire qu'il avait profité de la situation pour avoir son quart d'heure de gloire auprès d'elle. Comme beaucoup l'avaient fait bien qu'il soit resté auprès d'elle dans l'espèce de tempête médiatique dans laquelle le jeune Travis l'avait plongée. C'était une chose d'être un manipulateur hypocrite mais on le taxait d'idiotie dans le même temps. Il l'avouerait leur relation n'avait pas passé l'année scolaire, c'était peut être un argument en faveur de ceux qui le prenaient pour un manipulateur. Enfin, Chase, lui, avait une vague idée de comment Chad avait réussi à séduire Kelsey. Il semblerait que derrière cette façade si détestable, le jeune Travis ait un peu de tendresse à offrir. Par contre ce qu'il n'arrivait pas à s'expliquer c'était comment toutes les promesses qu'il avait pu lui faire avaient pu atteindre la jeune femme, après tous les tourments qu'elle avait vécu par sa faute. Comment faire confiance à quelqu'un qui est prêt à user du chantage pour obtenir une nuit de plaisir ? Et qui au mieux marche tous les jours sur la corde raide ? Ca le dépassait et ça il l'avouerait il enrageait de voir que de toutes les personnes qui avaient mené la vie dure à Kelsey, elle avait choisi de pardonner le pire alors qu'elle n'avait pas cherché à le voir en cinq longues années.

    Et bien entendu, Chad s'engouffra dans cette brèche. Il avait eu sa chance et l'avait laissé passée. Comme s'il n'avait pas ruminé ce genre de pensées sans cesse pendant tout ce temps. Ce qui l'énervait le plus c'était que le jeune homme parlait comme s'il avait enfin eu l'opportunité qu'il avait méritée. Tout ça parce qu'il n'était pas du monde de Kelsey. Cette fois, il avait réussi à capter le regard du jeune écrivain. Et c'était trop tard pour que Chase espère poursuivre son oeuvre. Apparemment, Chad avait définitivement terminé de jouer aux gentils garçons. Tant mieux, c'était le signe qu'il perdait patience. Et si ce qu'il disait était douloureux, la fin de sa réplique digne d'un acteur de film de seconde zone lui arracha tout de même un sourire. Il pouvait prendre toutes les expressions qu'il voulait, dans ces cas là chaque mot en disait long. Et ce que Chase comprenait à ça c'était que Chad avait fait tout ce cinéma non pas pour se rappeler au bon souvenir de Chase comme le faisait Matthews mais pour qu'il s'éloigne de Kelsey. Enfin, ça ne l'aurait pas vraiment fait sourire s'il n'était pas aussi confus par rapport à la nature de ses relations avec la jeune femme. S'il avait vraiment l'espoir de la reconquérir, il aurait très certainement faibli. Mais un Chase désespéré était un homme bien moins facile à toucher...Il se sentait comme possédé par un être qui refusait obstinément de s'incliner face à Chad. Et qui ne semblait pas vouloir démordre de ce calme apparent.



    A ce que je vois, le joli coeur montre les crocs. Ne t'inquiète pas je suis lucide. Regarde moi, je suis mal rasé, accro au café, je suis devenu fumeur et carrément insupportable. En plus, ça fait cinq ans que je ne lui ai pas adressé la parole. J'espère que je t'ai rassuré. Ah non, en fait je ne devrais pas te mettre autant en confiance, c'est vrai qu'au fond tu as usé de tous les tours que tu avais dans ta manche pour un vulgaire feu de paille. Ca t'énerves de la sentir t'échapper lentement mais sûrement, n'est-ce pas ? Ne t'en fais pas, ce n'est que le début, mon pauvre Chad.

    Une part de lui même se demandait d'où lui venait cette assurance. En fait, bien qu'il soutenait le regard de son vis à vis, il ne demandait qu'à ce que cette apparente désinvolture le quitte. Parler de sa carrière, de ses rêves envolés et de sa situation plus qu'embarassante avec désinvolture lui donnait un certain genre. Mais lorsqu'il s'agissait de Kelsey, une part de lui même ne pouvait s'empêcher de hurler au mensonge. Il avait beau dire, l'idée qu'il n'ait pas la seconde chance dont avait bénéficié Chad le désespérait. Il en venait même à se dire si Kelsey n'avait pas fini par croire que le pardon était réservé à une certaine élite dont Chad faisait partie et lui non. Quoiqu'il en soit, malgré les apparences, le moment où Chase craquerait s'approchait plus vite qu'il ne le voudrait. Pourrir la vie de Chad jusqu'au bout n'était que sottise et gaminerie et pourtant céder n'était plus une option. Il avait mis le doigt dans un vilain engrenage, une machine bien huilée qui semblait devoir cesser de tourner lorsque l'un d'entre eux -Chase en l'occurrence- finirait complètement brisé. Enfin, peut être ne se briserait-il plus s'il arrêtait d'essayer de se reconstruire. Après tout, il l'avait dit lui même, aimer Kelsey c'était changer de nouveau du tout au tout. Chad semblait bien plus près de rafler la mise qu'il convoitait tant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Content de te revoir...enfin façon de parler [C.T]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Content de te revoir...enfin façon de parler [C.T]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je suis content de vous revoir ! Ft Calypso
» Content de te revoir.. /Pauline./
» Manigat dit Au revoir à Marc Bazin
» Ce n'est qu'un au revoir
» Comme c'est agréable de te revoir...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: .. LOS ANGELES CITY .. :: 
■ Hollywood
 :: Starbuck Coffee
-
Sauter vers: